16/03/2020 Nico

Plus de 90% des Français se lancent dans la demande d’un prêt immobilier pour financer rapidement une acquisition dans la pierre. Quelques techniques permettent d’améliorer ses chances d’avoir une réponse favorable de la part des banquiers.

Calculer le taux d’endettement

Aucun emprunt ne peut être accordé sans passer en amont par un calcul du taux d’endettement. C’est l’une des normes apportées par la loi sur la consommation. Le but étant de prévenir le surendettement et de garantir une meilleure sécurité aux emprunteurs. Pour information, dans le cadre d’un premier emprunt, la capacité d’endettement est de 30 % maximum. Elle augmentera au fur et à mesure que vous contractiez de nouveaux emprunts. Elle sera de 33 % pour un second crédit, de 35 % pour un troisième, etc.

Mais comment se passe exactement ce calcul du taux d’endettement ? Il s’agit simplement de la différence entre vos revenus et les charges que peut engendrer le crédit avec vos dépenses déjà existantes. Le but est qu’après la contraction de la dette, vous ayez tout de même de quoi assurer la stabilité financière de votre ménage.

Brièvement, une capacité d’endettement de 30 % signifie qu’une personne qui gagne 1000 € par mois peut contracter un crédit avec une mensualité de 300 €. Cependant, cette présentation est simpliste car il faut prendre en compte d’autres paramètres comme les autres prêts bancaires, des frais, etc.

Le calcul du taux d’endettement nécessite un certain savoir et quelques informations exactes vous concernant. Selon les cas, il vous est conseillé de laisser cette prérogative à un courtier ou à un expert financier. Sachez que quand bien même vous faites le calcul avant de prétendre à une offre d’emprunt, les banquiers feront tout de même des vérifications afin de s’assurer de votre solvabilité.

Avoir un bon profil

C’est un fait ! Les banques ont leurs préférences face aux différents profils d’emprunteur. En d’autres termes, elles accordent des crédits beaucoup plus avantageux et beaucoup plus facilement à certaines catégories d’emprunteurs. Si vous êtes dans la trentaine, que vous avez un bon salaire et que vous avez un emploi stable, vous aurez toutes vos chances d’obtenir votre crédit immobilier avec des conditions intéressantes si votre projet ne dépasse pas votre taux d’endettement.

A cet effet, le bon profil est celui qui rassure les banques. Pour ces dernières en effet, les crédits immobiliers ne sont rentables que si vous honoriez votre dette jusqu’à la fin ce qui les incite à choisir les meilleurs emprunteurs.

Miser sur le bon projet

Les banques se basent aussi sur la qualité de votre projet afin d’estimer si vous êtes un bon investissement ou non. Vous devez donc choisir votre projet avec minutie, en pensant non seulement à vos envies et à vos besoins, mais aussi à la qualité de celui-ci pour l’avenir. Pour un bien immobilier notamment, outre les investissements locatifs, les appartements et maisons faciles à revendre en cas d’imprévus sont de mises. Cela permet de rassurer les banques sur votre capacité à honorer la dette.

Plusieurs détails doivent être pris en compte pour le choix de votre future acquisition immobilière. L’emplacement du logement est très important. Les biens dans les quartiers tendances sont justement à privilégier alors que les maisons dans une campagne reculée affichent moins de garanties.

Pour ce qui est des SCPI, les banques proposent généralement une liste d’établissements bien précis à financer avec le capital qui vous aura été octroyé. En misant sur l’une d’entre elles, vous augmentez vos chances d’être financé par l’établissement prêteur en question.

Se faire accompagner par un courtier

Un conseil pour réussir votre demande de crédit habitat est de vous faire accompagner par un courtier immobilier. Il s’agit d’un prestataire indépendant qui vous aide non seulement dans la recherche de la meilleure offre, mais qui vous permettra aussi de négocier les conditions proposées par les banques comme le taux, par exemple.

Expert dans le courtage de crédit immobilier, il dispose d’une longue liste de contacts qu’il peut mettre à profit pour vous aider à trouver le financement adapté à votre projet immobilier. Il utilise également certaines techniques afin de présenter votre profil sous les meilleurs jours et ainsi convaincre les banques de vous accorder un prêt.

Le courtier propose un accompagnement sur mesure contre une commission fixée en pourcentage sur le capital demandé à la banque. Il négocie les offres, mais fera aussi une simulation et le calcul de votre taux d’endettement afin de faciliter le travail des banquiers.

Réaliser un apport personnel

L’apport personnel rassure les banques sur votre vos capacités à gérer un budget et peuvent aussi prouver votre réel investissement dans le projet. S’il n’est pas obligatoire, il est bien vu par les banquiers et améliore la solvabilité de votre profil. Il faut savoir que l’apport personnel en question se négocie en moyenne entre 15 à 30 % du capital nécessaire pour la réalisation du projet.

Faire des demandes de simulation auprès des banques avant de se positionner sur un bien

L’erreur est bien souvent d’attendre le coup de cœur avant de faire une demande de prêt. Nombreux sont les emprunteurs qui décident d’aller voir leur banquier quand ils ont un compromis ou une promesse de vente or cela peut les induire en erreur.

Pour mettre toutes les chances de votre côté afin d’obtenir un crédit, il vous est conseillé en amont de faire une simulation d’offre auprès de divers établissements banquiers et de lancer les procédures de demande de prêt immobilier avant de vous positionner sur un bien. Ceci vous permettra de jauger le montant idéal à emprunter en fonction de votre situation financière et donc d’éviter de perdre son temps à visiter des maisons ou appartements inaccessibles financièrement.

25/02/2020 Nico

Depuis les années 1960, le titre restaurant est apparu dans l’univers de l’entreprise pour aider les salariés à mieux manger pendant les journées de travail. Aujourd’hui, il a bien changé. Tout d’abord, il est devenu une carte qui offre de nombreux avantages. En effet, en plus de fournir un repas aux employés, cette carte englobe un certain nombre de services très intéressants. Désormais, elles ne sont plus seulement l’apanage des grandes sociétés, mais intéressent toutes les entreprises même les plus petites d’entre elles.

Les nouveautés de la carte déjeuner

Là où les chèques permettaient seulement de régler ses repas, la carte englobe également d’autres services. C’est le cas par exemple de la carte UpDéjeuner, dernier né du groupe qui distribuait autrefois les fameux Chèques Déjeuner. Désormais, chaque salarié dispose de sa propre carte qui est rechargée automatiquement. La valeur du ticket est disponible chaque jour et ne peut pas être dépassée. En cas de perte, il suffit de le déclarer au groupe qui fournira à l’employé une nouvelle carte. Autrefois, si un chèque était égaré, la somme était définitivement perdue.

De plus, chaque employé peut télécharger gratuitement l’appli UpDéjeuner sur son smartphone et créer son compte. Il peut  ainsi gérer sa carte au quotidien et bénéficier de réductions chez les enseignes partenaires du groupe. Toutefois, la vraie nouveauté réside dans l’utilisation des données de géolocalisation pour savoir où utiliser la carte UpDéjeuner à proximité du lieu où l’on se trouve, on peut également connaître les avis au sujet des établissements.

Pourquoi les entreprises optent-elles pour la carte déjeuner ?

Les titres de repas sont très demandés dans le monde de l’entreprise, aussi bien par les employés que par les employeurs.

Les avantages pour les employés

Les employés seront ravis de bénéficier de titres de restauration. Pour eux, c’est la garantie de pouvoir payer leur repas pendant les jours travaillés. Les sommes reçues à ce titre ne sont pas imposables. La carte fonctionne sur le principe d’un financement partagé puisque les entreprises prennent en charge une partie du montant du repas (entre 50 et 60 % du montant). Le reste est prélevé sur le bulletin de salaire de l’employé. Le prix d’un chèque repas vaut jusqu’à 19 euros par jour travaillé. C’est donc un très bon avantage social qui entre souvent dans le cadre des négociations au moment du recrutement des salariés.

Les avantages pour les employeurs

Les sommes qui ont été versées par l’employeur sur la carte déjeuner sont exonérées de cotisations sociales et fiscales jusqu’à 5,58 euros par employé et par jour. Cela constitue un avantage fiscal non négligeable pour les grandes entreprises qui peuvent proposer une partie de la rémunération des salariés sous cette forme. Les entreprises réalisent de cette manière des économies significatives. Ce procédé est également très avantageux pour les TPE et les PME qui peuvent ainsi alléger la charge salariale.

Ce qui est intéressant avec les nouvelles cartes UpDéjeuner, c’est que les entreprises font des économies supplémentaires grâce à la dématérialisation des supports, notamment sur les frais de livraison et du stockage. Comme chaque employé dispose de sa propre carte, cela réduit également le temps consacré autrefois à la réception, la gestion et la distribution des chèques est réparti ailleurs, ce qui permet de gagner du temps.

07/11/2019 Nico

Comme le prévoit votre contrat de travail, chaque mois, vous recevez votre salaire, conformément à ce qui a été convenu entre votre employeur et vous-même.

Et si jamais votre employeur vous laisser le choix, par quel moyen de paiement souhaiteriez-vous être payé ? Espèce, virement, chèque, et pourquoi pas en Bitcoin ?

Mais est-ce que ce dernier est légal en France ? Peut-on être payé en crypto-monnaie ?

Ce que le Code du Travail prévoit :

Fût un temps, le salaire devait impérativement être versé en monnaie ayant un cours légal, autrement dit, la monnaie officielle du pays. Cela serait ainsi contradictoire avec un paiement en crypto-monnaie.

Cependant, quand on regarde cela de plus près, on s’aperçoit, que suite à de nombreux amendements, la monnaie officielle n’est plus la seule citée dans les méthodes de paiement, il est ainsi tout à fait possible de ne plus être payé en espèces, comme c’est le cas aujourd’hui : rares sont ceux qui perçoivent leur salaire en espèces.

Être payé en crypto-monnaie ?

Cependant, bien qu’il soit possible d’être payé autre qu’en espèce (chèque ou virement), le Bitcoin n’a pour le moment, en France, aucune valeur officielle et n’est régulé par aucune instance financière.

Si au Japon, le Bitcoin est reconnu comme une monnaie officielle, en France, il y a encore un long chemin à parcourir avant que votre employeur puisse vous verser votre salaire brut en crypto-monnaie.

Prime de précarité
27/10/2019 Nico

La prime de précarité est un montant qui est versé aux personnes arrivant à la fin de leur contrat de travail en CDD et aussi pour les fins de contrats en intérim. La somme est versée avec le dernier salaire et sert a compenser l’absence de sécurité de l’emploi.

Oui, mais… pas pour tout le monde

Les gens qui ne peuvent pas la toucher sont ceux qui sont :

  • en fin de contrat initiative emploi (CIE)
  • contrat emploi jeune
  • contrat d’apprentissage
  • contrat de professionnalisation
  • contrat d’avenir
  • contrat d’accompagnement dans l’emploi (CAE)
  • contrat insertion-revenu minimum d’activité (CI-RMA)
  • contrat saisonnier.

Le salarié ne sera pas en possibilité de l’obtenir s’il a fait une faute grave (licenciement).

Voici comment la calculer

La prime de précarité est de 10% de la rémunération brute totale. À titre d’exemple quelqu’un qui a un CDD de 6 mois et percevant 1500€ de salaire brut mensuel recevra 900€ brut (10 % de 9000€ perçus sur les 6 mois).

Par exception, son montant peut être abaissé à 6% si l’employeur justifie d’un accès privilégié aux salariés en CDD à la formation professionnelle dans le cadre d’un accord collectif, d’entreprise ou d’établissement.

L’imposition de celle-ci

Elle devra être imposable au titre de l’impôt sur le revenu aucune exonération n’est possible, elle est soumise aux cotisations sociales ainsi que la CSG et la CRDS. S’il y a rupture anticipée du contrat de travail par l’employeur cela sera aussi imposable.

25/09/2019 Nico

Qu’il s’agisse de demander une augmentation de votre salaire brut, un congé payé non prévu, la mise en place d’une nouvelle procédure, l’achat d’équipement ou d’autres points encore, se montrer persuasif n’est pas toujours évident. Encore moins quand il s’agit de convaincre un supérieur hiérarchique ou un employeur.

Voici quelques points à ne pas négliger lors d’un entretien ou d’un bilan de compétences au cours duquel vous formulez une requête :

Les besoins qui motivent votre demande

Quelle que soit la demande que vous voulez formuler il convient d’en analyser la source, cela vous permettra par la suite d’argumenter votre position. Posez-vous les questions suivantes : Quel besoin justifie ma demande . En quoi cela est-il nécessaire ? Quels sont les bénéfices attendus ? (Pour l’employeur ? Pour moi-même ?)

Argumenter votre position

Prenez le temps de hiérarchiser toutes les réponses formulées aux questions précédentes. Présentez ses différents points par ordre d’importance et mettez en avant les bénéfices que cela pourrait apporter à votre employeur.

N’hésitez pas à vous appuyer sur des exemples concrets tirés de votre contexte de travail, cela montrera que votre demande n’est pas gratuite mais que vous avez bien envisagé tous les avantages et inconvénients que cela pourrait générer pour les deux parties.

Conclure et rester ouvert

Apporter une conclusion positive pour terminer votre entretien. Laisser apparaitre vos motivations et votre envie que votre demande aboutisse, mais faite preuve de sérieux et montrez que vous êtes apte à comprendre la réponse de votre employeur. Cela vous permettra le cas échéant de reformuler votre demande un peu plus tard avec des arguments plus finement étudiés.

29/08/2019 Nico

Initiée sous le mandat de François Hollande et lancée en janvier 2016, la prime d’activité permet de compléter les revenus professionnels modestes.

Cette prestation sociale non-imposable vise notamment à aider les travailleurs salariés ou indépendants ainsi que les étudiants salariés et les apprentis.

Qu’est-ce que la prime d’activité ?

C’est une aide versée par la CAF (ou la MSA) pour les travailleurs ayant des revenus limités. Calculée sur les déclarations de ressources et la composition du foyer, la prime d’activité remplace le RSA activité et la prime pour l’emploi qui existaient jusqu’en 2016.

Quelles sont les conditions pour demander la prime d’activité ?

Quelques conditions  à respecter :

  • Avoir plus de 18 ans
  • Résider de manière régulière en France
  • Ne pas excéder un certain plafond de revenus (variable en fonction du statut professionnel).

Il est facile d’effectuer une simulation directement sur le site de la CAF.

Qui peut demander la prime d’activité ?

Que l’on soit salarié (à temps plein ou à temps partiel), étudiant, apprentis ou auto-entrepreneur, les conditions dépendent du plafond associé au statut professionnel, tout comme pour allocations APL.

Pour une personne seule, le montant des salaires mensuels ne doit pas excéder 1500 euros.

Les étudiants et les apprentis doivent pouvoir justifier d’un revenu minimum de 930 euros par mois sur le dernier trimestre.

Les auto-entrepreneurs quant à eux, peuvent devenir allocataire si leur chiffre d’affaire ne dépasse pas 82 200 euros pour les commerçants et 32 200 euros pour les professions libérales et les artisans.

Pour connaître vos droits, faire une demande ou simplement une simulation, n’hésitez pas à vous renseigner sur le site de la CAF ou vous rendre directement dans votre agence CAF ou MSA.
15/08/2019 Nico

Article un peu divergent pour vous permettre d’obtenir plus de revenus annexes, et donc de moins dépenser votre salaire.

Accueillir chez soi

Vous pouvez louer une partie de votre résidence principale. En effet que vous soyez propriétaire ou encore locataire de votre résidence principale, vous bénéficiez de la possibilité d’en louer ou sous-louer une partie.

Dans le dernier cas, le bail de local doit stipuler que vous y êtes autorisé. Ceci étant, certaines règles doivent être respectées comme meubler la partie louée. Le loyer doit aussi être peu élevé avec un plafond à ne pas dépasser. Il faudra s’assurer que votre logement soit éligible pour les APL

Enfin, le locataire doit en faire son habitation principale. Si vous respectez ces impératifs, ces revenus sont exonérés d’impôts. Cette option peut rappeler les anciennes pensions de famille dès lors que vous proposez également le couvert.

Placer dans la pierre

On dit communément que « pierre qui roule n’amasse pas mousse ». C’est vrai que lorsqu’elle est stable et bien solide, la pierre est plus rentable. Rénover un immeuble d’habitation par tranches est un placement avantageux pour ceux qui savent pratiquer des montages financiers.

Les rénovations correspondent à une augmentation de la valeur du bien. Celles-ci sont payées par les premiers loyers et certaines subventions de l’Etat. Une revente après 10 ans vous garantit une exonération fiscale totale.

Choisir des actions ou l’inaction !

Vous pouvez devenir actionnaire de votre société pour ainsi réduire votre salaire brut net imposable soumis aux charges sociales. Vous êtes ainsi rémunéré sous forme d’actions ou de dividendes. Enfin, vivre dans un paradis fiscal est la solution la plus douce pour limiter le montant de vos impôts. Vous pouvez aussi investir dans d’autres sociétés, vous devrez alors peut-être envisager la création de votre société (une holding par exemple), c’est ce que choisissent de nombreuses personnalités du cinéma ou du sport, alors pourquoi pas vous ?

21/07/2019 Nico

De plus en plus répandus, le CESU, Chèque Emploi Service Universel, permet de régler des services ou des prestations. Ils peuvent être à domicile comme hors domicile (garde d’enfants) avec comme avantages de payer moins d’impôts et de charges.

Quels services et prestations

Tous les petits travaux, le ménage, le repassage, la préparation des repas, la tonte de la pelouse, etc. Il peut aussi s’agir de soutien scolaire, garde d’enfants ou de personnes âgées.

Cela peut être de façon occasionnel ou permanente, comme une aide à domicile lors d’un congé maternité qui entrave certains gestes.

Quels sont les avantages du CESU :

  • le premier avantage est déjà celui de soulager les personnes qui en ont besoin et d’aider ceux qui ont peu de moyen. Chacun est gagnant ;
  • des démarches administratives simplifiées. Pour la déclaration, il suffit d’expédier le volet social du chéquier ;
  • une réduction d’impôts. 50 % des sommes versées au salarié sont déductibles des impôts sur le revenu ;
  • une prise en charge totale ou partielle des frais du service. Si vous avez pu bénéficier de CESU pré-financé, une partie des frais est prise en charge par votre employeur ;
  • un taux de TVA diminué. Si vous passez par une entreprise ou une association agréée au service à la personne, la facturation sera à un taux de 5,5 % ;
  • une couverture en cas d’accident du travail. En utilisant ce dispositif, vous ne prenez pas de risque pénaux et financiers pour travail dissimulé en cas de problème. Et l’employé bénéficie de tous les droits sociaux, notamment en cas d’accident de travail.
09/07/2019 Nico

Les entreprises sont des entités qui regroupent plusieurs individus. Ces hommes et femmes qui y travaillent ont souvent besoin de sentir aimer et apprécier par leurs employeurs. Ces derniers organisent souvent plusieurs activités pour apprécier leurs travailleurs. Pendant ces activités, les uns et les autres offrent les cadeaux aux employés.

Les avantages d’offrir les cadeaux aux employés

Les cadeaux sont un moyen de remercier les employés. Ils permettent d’encourager et de récompenser les efforts des uns et des autres dans les taches qui leurs sont confiées. Cette façon de traiter ses employés a de nombreux avantages.

Elle permet d’entretenir un climat de confiance au sein de l’entreprise, elle aide les entreprises à avoir les meilleurs rendements au cours de leur activité.

Les périodes pour offrir les cadeaux

Les cadeaux permettent généralement aux employeurs de se rapprocher de leurs employés. Un cadeau offert à un employé lui donne toujours le sentiment de se sentir apprécier et considéré au sein de l’entreprise.

Plusieurs occasions peuvent permettre aux employeurs d’offrir les cadeaux à leur employé : une naissance ; un mariage ; un départ à la retraite. On a également Les fête des mères, des pères ; les fêtes de fin d’année tel que noël et nouvel an. Toutes ces occasions et bien d’autres sont les périodes idoines pour encourager et remercier les travailleurs. Ce sont souvent des chèques cadeaux ou des chèques vacances qui sont offerts à ces occasions.

La relation entre les collaborateurs

La relation entre les employés et les employeurs occupent une place importante dans le succès d’une entreprise. Cette relation est bonne lorsque les employés se sentent appréciés et considéré par la hiérarchie. Pour solidifier la confiance entre les deux partenaires, les chefs d’entreprises offrent le plus souvent les cadeaux à leurs employés.

Autres avantages concédés aux salariés

Outre les cadeaux ponctuels, d’autres avantages en nature peuvent venir s’ajouter :

  • Permettre à certains salariés de faire de notes de frais pour quelques dépenses personnelles (à discrétion de l’employeur et du salarié)
  • Offrir aux salariés des avantages pour déjeuner le midi quand l’entreprise n’a pas de restaurant d’entreprise. Ce sont bien entendu des tickets restaurants dont nous parlons !
21/06/2019 Nico

L’APL (Allocation Personnalisée au Logement) est une aide au logement dont les étudiants ou non peuvent bénéficier.

Cette aide a pour but d’alléger les dépenses de logement. En effet, elle va réduire la charge de prêt pour certains propriétaires et la charge de loyer pour les locataires.

A qui s’adressent les APL ?

Cette aide est bénéfique pour les étudiants louant un logement neuf ou ancien où le propriétaire a fait un accord avec l’état par rapport :

  •  à la durée du bail
  •  à l’évolution du loyer
  •  aux conditions d’entretien
  •  aux normes de confort

Elle convient aussi aux étudiants propriétaires.

Pour quels types de logement s’adressent les APL ?

Pour accéder aux APL, il faut que votre logement respecte certaines conditions :

  •  sa superficie doit être au moins égale à 9 m² pour une personne seule
  • sa superficie doit être au moins égale à 16m² pour deux personnes (il faut rajouter 9 m² pour chaque personne supplémentaire)
  • la personne à qui vous louez ne doit pas être un de vos ascendants ou descendants, ni un ascendant ou descendant de votre conjoint.

Quel est le montant des APL ? De quoi dépendent-elles ?

Les APL ne dépassent pas 200 euros par mois et sont versées 2 mois après le dépôt du dossier.

Consultez la page pour effectuer une simulation APL en ligne !

Elles dépendent :

  •  du montant des ressources (salaire brut) des personnes concernées
  •  du nombre d’enfants et de personnes à charge
  •  du secteur géographique
  •  du coût du loyer
  • pour les propriétaires, la nature de l’opération, le mode de financement et la date de signature du contrat