07/11/2019 Nico

Comme le prévoit votre contrat de travail, chaque mois, vous recevez votre salaire, conformément à ce qui a été convenu entre votre employeur et vous-même.

Et si jamais votre employeur vous laisser le choix, par quel moyen de paiement souhaiteriez-vous être payé ? Espèce, virement, chèque, et pourquoi pas en Bitcoin ?

Mais est-ce que ce dernier est légal en France ? Peut-on être payé en crypto-monnaie ?

Ce que le Code du Travail prévoit :

Fût un temps, le salaire devait impérativement être versé en monnaie ayant un cours légal, autrement dit, la monnaie officielle du pays. Cela serait ainsi contradictoire avec un paiement en crypto-monnaie.

Cependant, quand on regarde cela de plus près, on s’aperçoit, que suite à de nombreux amendements, la monnaie officielle n’est plus la seule citée dans les méthodes de paiement, il est ainsi tout à fait possible de ne plus être payé en espèces, comme c’est le cas aujourd’hui : rares sont ceux qui perçoivent leur salaire en espèces.

Être payé en crypto-monnaie ?

Cependant, bien qu’il soit possible d’être payé autre qu’en espèce (chèque ou virement), le Bitcoin n’a pour le moment, en France, aucune valeur officielle et n’est régulé par aucune instance financière.

Si au Japon, le Bitcoin est reconnu comme une monnaie officielle, en France, il y a encore un long chemin à parcourir avant que votre employeur puisse vous verser votre salaire brut en crypto-monnaie.

Prime de précarité
27/10/2019 Nico

La prime de précarité est un montant qui est versé aux personnes arrivant à la fin de leur contrat de travail en CDD et aussi pour les fins de contrats en intérim. La somme est versée avec le dernier salaire et sert a compenser l’absence de sécurité de l’emploi.

Oui, mais… pas pour tout le monde

Les gens qui ne peuvent pas la toucher sont ceux qui sont :

  • en fin de contrat initiative emploi (CIE)
  • contrat emploi jeune
  • contrat d’apprentissage
  • contrat de professionnalisation
  • contrat d’avenir
  • contrat d’accompagnement dans l’emploi (CAE)
  • contrat insertion-revenu minimum d’activité (CI-RMA)
  • contrat saisonnier.

Le salarié ne sera pas en possibilité de l’obtenir s’il a fait une faute grave (licenciement).

Voici comment la calculer

La prime de précarité est de 10% de la rémunération brute totale. À titre d’exemple quelqu’un qui a un CDD de 6 mois et percevant 1500€ de salaire brut mensuel recevra 900€ brut (10 % de 9000€ perçus sur les 6 mois).

Par exception, son montant peut être abaissé à 6% si l’employeur justifie d’un accès privilégié aux salariés en CDD à la formation professionnelle dans le cadre d’un accord collectif, d’entreprise ou d’établissement.

L’imposition de celle-ci

Elle devra être imposable au titre de l’impôt sur le revenu aucune exonération n’est possible, elle est soumise aux cotisations sociales ainsi que la CSG et la CRDS. S’il y a rupture anticipée du contrat de travail par l’employeur cela sera aussi imposable.

25/09/2019 Nico

Qu’il s’agisse de demander une augmentation de votre salaire brut, un congé payé non prévu, la mise en place d’une nouvelle procédure, l’achat d’équipement ou d’autres points encore, se montrer persuasif n’est pas toujours évident. Encore moins quand il s’agit de convaincre un supérieur hiérarchique ou un employeur.

Voici quelques points à ne pas négliger lors d’un entretien ou d’un bilan de compétences au cours duquel vous formulez une requête :

Les besoins qui motivent votre demande

Quelle que soit la demande que vous voulez formuler il convient d’en analyser la source, cela vous permettra par la suite d’argumenter votre position. Posez-vous les questions suivantes : Quel besoin justifie ma demande . En quoi cela est-il nécessaire ? Quels sont les bénéfices attendus ? (Pour l’employeur ? Pour moi-même ?)

Argumenter votre position

Prenez le temps de hiérarchiser toutes les réponses formulées aux questions précédentes. Présentez ses différents points par ordre d’importance et mettez en avant les bénéfices que cela pourrait apporter à votre employeur.

N’hésitez pas à vous appuyer sur des exemples concrets tirés de votre contexte de travail, cela montrera que votre demande n’est pas gratuite mais que vous avez bien envisagé tous les avantages et inconvénients que cela pourrait générer pour les deux parties.

Conclure et rester ouvert

Apporter une conclusion positive pour terminer votre entretien. Laisser apparaitre vos motivations et votre envie que votre demande aboutisse, mais faite preuve de sérieux et montrez que vous êtes apte à comprendre la réponse de votre employeur. Cela vous permettra le cas échéant de reformuler votre demande un peu plus tard avec des arguments plus finement étudiés.

29/08/2019 Nico

Initiée sous le mandat de François Hollande et lancée en janvier 2016, la prime d’activité permet de compléter les revenus professionnels modestes.

Cette prestation sociale non-imposable vise notamment à aider les travailleurs salariés ou indépendants ainsi que les étudiants salariés et les apprentis.

Qu’est-ce que la prime d’activité ?

C’est une aide versée par la CAF (ou la MSA) pour les travailleurs ayant des revenus limités. Calculée sur les déclarations de ressources et la composition du foyer, la prime d’activité remplace le RSA activité et la prime pour l’emploi qui existaient jusqu’en 2016.

Quelles sont les conditions pour demander la prime d’activité ?

Quelques conditions  à respecter :

  • Avoir plus de 18 ans
  • Résider de manière régulière en France
  • Ne pas excéder un certain plafond de revenus (variable en fonction du statut professionnel).

Il est facile d’effectuer une simulation directement sur le site de la CAF.

Qui peut demander la prime d’activité ?

Que l’on soit salarié (à temps plein ou à temps partiel), étudiant, apprentis ou auto-entrepreneur, les conditions dépendent du plafond associé au statut professionnel, tout comme pour allocations APL.

Pour une personne seule, le montant des salaires mensuels ne doit pas excéder 1500 euros.

Les étudiants et les apprentis doivent pouvoir justifier d’un revenu minimum de 930 euros par mois sur le dernier trimestre.

Les auto-entrepreneurs quant à eux, peuvent devenir allocataire si leur chiffre d’affaire ne dépasse pas 82 200 euros pour les commerçants et 32 200 euros pour les professions libérales et les artisans.

Pour connaître vos droits, faire une demande ou simplement une simulation, n’hésitez pas à vous renseigner sur le site de la CAF ou vous rendre directement dans votre agence CAF ou MSA.
15/08/2019 Nico

Article un peu divergent pour vous permettre d’obtenir plus de revenus annexes, et donc de moins dépenser votre salaire.

Accueillir chez soi

Vous pouvez louer une partie de votre résidence principale. En effet que vous soyez propriétaire ou encore locataire de votre résidence principale, vous bénéficiez de la possibilité d’en louer ou sous-louer une partie.

Dans le dernier cas, le bail de local doit stipuler que vous y êtes autorisé. Ceci étant, certaines règles doivent être respectées comme meubler la partie louée. Le loyer doit aussi être peu élevé avec un plafond à ne pas dépasser. Il faudra s’assurer que votre logement soit éligible pour les APL

Enfin, le locataire doit en faire son habitation principale. Si vous respectez ces impératifs, ces revenus sont exonérés d’impôts. Cette option peut rappeler les anciennes pensions de famille dès lors que vous proposez également le couvert.

Placer dans la pierre

On dit communément que « pierre qui roule n’amasse pas mousse ». C’est vrai que lorsqu’elle est stable et bien solide, la pierre est plus rentable. Rénover un immeuble d’habitation par tranches est un placement avantageux pour ceux qui savent pratiquer des montages financiers.

Les rénovations correspondent à une augmentation de la valeur du bien. Celles-ci sont payées par les premiers loyers et certaines subventions de l’Etat. Une revente après 10 ans vous garantit une exonération fiscale totale.

Choisir des actions ou l’inaction !

Vous pouvez devenir actionnaire de votre société pour ainsi réduire votre salaire brut net imposable soumis aux charges sociales. Vous êtes ainsi rémunéré sous forme d’actions ou de dividendes. Enfin, vivre dans un paradis fiscal est la solution la plus douce pour limiter le montant de vos impôts. Vous pouvez aussi investir dans d’autres sociétés, vous devrez alors peut-être envisager la création de votre société (une holding par exemple), c’est ce que choisissent de nombreuses personnalités du cinéma ou du sport, alors pourquoi pas vous ?

21/07/2019 Nico

De plus en plus répandus, le CESU, Chèque Emploi Service Universel, permet de régler des services ou des prestations. Ils peuvent être à domicile comme hors domicile (garde d’enfants) avec comme avantages de payer moins d’impôts et de charges.

Quels services et prestations

Tous les petits travaux, le ménage, le repassage, la préparation des repas, la tonte de la pelouse, etc. Il peut aussi s’agir de soutien scolaire, garde d’enfants ou de personnes âgées.

Cela peut être de façon occasionnel ou permanente, comme une aide à domicile lors d’un congé maternité qui entrave certains gestes.

Quels sont les avantages du CESU :

  • le premier avantage est déjà celui de soulager les personnes qui en ont besoin et d’aider ceux qui ont peu de moyen. Chacun est gagnant ;
  • des démarches administratives simplifiées. Pour la déclaration, il suffit d’expédier le volet social du chéquier ;
  • une réduction d’impôts. 50 % des sommes versées au salarié sont déductibles des impôts sur le revenu ;
  • une prise en charge totale ou partielle des frais du service. Si vous avez pu bénéficier de CESU pré-financé, une partie des frais est prise en charge par votre employeur ;
  • un taux de TVA diminué. Si vous passez par une entreprise ou une association agréée au service à la personne, la facturation sera à un taux de 5,5 % ;
  • une couverture en cas d’accident du travail. En utilisant ce dispositif, vous ne prenez pas de risque pénaux et financiers pour travail dissimulé en cas de problème. Et l’employé bénéficie de tous les droits sociaux, notamment en cas d’accident de travail.
09/07/2019 Nico

Les entreprises sont des entités qui regroupent plusieurs individus. Ces hommes et femmes qui y travaillent ont souvent besoin de sentir aimer et apprécier par leurs employeurs. Ces derniers organisent souvent plusieurs activités pour apprécier leurs travailleurs. Pendant ces activités, les uns et les autres offrent les cadeaux aux employés.

Les avantages d’offrir les cadeaux aux employés

Les cadeaux sont un moyen de remercier les employés. Ils permettent d’encourager et de récompenser les efforts des uns et des autres dans les taches qui leurs sont confiées. Cette façon de traiter ses employés a de nombreux avantages.

Elle permet d’entretenir un climat de confiance au sein de l’entreprise, elle aide les entreprises à avoir les meilleurs rendements au cours de leur activité.

Les périodes pour offrir les cadeaux

Les cadeaux permettent généralement aux employeurs de se rapprocher de leurs employés. Un cadeau offert à un employé lui donne toujours le sentiment de se sentir apprécier et considéré au sein de l’entreprise.

Plusieurs occasions peuvent permettre aux employeurs d’offrir les cadeaux à leur employé : une naissance ; un mariage ; un départ à la retraite. On a également Les fête des mères, des pères ; les fêtes de fin d’année tel que noël et nouvel an. Toutes ces occasions et bien d’autres sont les périodes idoines pour encourager et remercier les travailleurs. Ce sont souvent des chèques cadeaux ou des chèques vacances qui sont offerts à ces occasions.

La relation entre les collaborateurs

La relation entre les employés et les employeurs occupent une place importante dans le succès d’une entreprise. Cette relation est bonne lorsque les employés se sentent appréciés et considéré par la hiérarchie. Pour solidifier la confiance entre les deux partenaires, les chefs d’entreprises offrent le plus souvent les cadeaux à leurs employés.

Autres avantages concédés aux salariés

Outre les cadeaux ponctuels, d’autres avantages en nature peuvent venir s’ajouter :

  • Permettre à certains salariés de faire de notes de frais pour quelques dépenses personnelles (à discrétion de l’employeur et du salarié)
  • Offrir aux salariés des avantages pour déjeuner le midi quand l’entreprise n’a pas de restaurant d’entreprise. Ce sont bien entendu des tickets restaurants dont nous parlons !
21/06/2019 Nico

L’APL (Allocation Personnalisée au Logement) est une aide au logement dont les étudiants ou non peuvent bénéficier.

Cette aide a pour but d’alléger les dépenses de logement. En effet, elle va réduire la charge de prêt pour certains propriétaires et la charge de loyer pour les locataires.

A qui s’adressent les APL ?

Cette aide est bénéfique pour les étudiants louant un logement neuf ou ancien où le propriétaire a fait un accord avec l’état par rapport :

  •  à la durée du bail
  •  à l’évolution du loyer
  •  aux conditions d’entretien
  •  aux normes de confort

Elle convient aussi aux étudiants propriétaires.

Pour quels types de logement s’adressent les APL ?

Pour accéder aux APL, il faut que votre logement respecte certaines conditions :

  •  sa superficie doit être au moins égale à 9 m² pour une personne seule
  • sa superficie doit être au moins égale à 16m² pour deux personnes (il faut rajouter 9 m² pour chaque personne supplémentaire)
  • la personne à qui vous louez ne doit pas être un de vos ascendants ou descendants, ni un ascendant ou descendant de votre conjoint.

Quel est le montant des APL ? De quoi dépendent-elles ?

Les APL ne dépassent pas 200 euros par mois et sont versées 2 mois après le dépôt du dossier.

Consultez la page pour effectuer une simulation APL en ligne !

Elles dépendent :

  •  du montant des ressources (salaire brut) des personnes concernées
  •  du nombre d’enfants et de personnes à charge
  •  du secteur géographique
  •  du coût du loyer
  • pour les propriétaires, la nature de l’opération, le mode de financement et la date de signature du contrat
17/06/2019 Nico
Votre entreprise a mis en place un compte épargne temps (CET) et vous ignorez son utilité ? Voici quelques clés pour mieux comprendre.

Le CET, qu’est-ce que c’est ?

Le CET est un compte épargne dans lequel il vous est possible d’épargner des droits à congé rémunéré ou de bénéficier d’une rémunération en contrepartie de périodes de congés ou de repos non prises (RTT mais pas les jours du congé maternité ou congé parental).

Attention : il n’est pas obligatoire pour les entreprises de mettre en place ce compte épargne. S’il est instauré au sein de l’organisation dans laquelle vous travaillez, tous les salariés peuvent en bénéficier, mais ce ne sera pas obligatoire : chacun décide d’y affecter des droits ou non.

Les droits qu’il est possible d’affecter à son CET

Chaque salarié d’une entreprise ayant mis en place le CET a donc la possibilité d’y affecter plusieurs droits, notamment :

  • Les droits issus de la cinquième semaine de congés annuels ;
  • Ceux issus de périodes de repos non prises ;
  • Ceux issus de congés supplémentaires accordés pour fractionnement ou par voie conventionnelle.

Il est également possible pour votre employeur d’y affecter les heures supplémentaires que vous avez accomplies.

Comment procéder ?

Il est nécessaire qu’une convention ou qu’un accord de branche (que l’on appelle aussi convention collective) prévoit l’ouverture du CET pour qu’il puisse être mis en place au sein d’une entreprise. C’est cet accord qui va déterminer les conditions d’utilisation des droits acquis par les salariés. Le compte épargne-temps n’est pas considéré comme un avantage en nature.

Il vous faudra donc vous y référer pour en connaître davantage concernant l’utilisation de votre CET ! Il est possible, à votre demande et avec l’accord de votre employeur d’utiliser votre compte épargne pour compléter votre rémunération brute ou alors pour cesser votre activité de manière progressive.
13/06/2019 Nico

Avant de choisir son métier, on pense souvent au salaire mensuel qu’on peut gagner. Un paramètre important pour trouver la motivation de se lever tous les matins afin de se rendre à son lieu de travail.

Pour gagner bien sa vie même sans avoir un diplôme universitaire, voici une liste non exhaustive des 5 métiers qui paient beaucoup mieux qu’en apparence…

Community Manager

Ce nouveau métier encore méconnu par certains est devenu indispensable pour les entreprises qui souhaitent développer leur communication sur les réseaux sociaux. Un profil en forte demande, le Community Manager peut être autodidacte ou bien diplômé en management.

Très présent sur Facebook, Instagram et Twitter, il a pour mission de créer du contenu, fédérer une communauté et interagir avec elle autour d’un même intérêt. Le salaire brut annuel d’un Community Manager gravite autour de 32 890 € et dépend beaucoup de son expérience.

Sapeur-pompier

Lors d’un sinistre, d’un incendie, d’un accident domestique ou de noyade, au péril de sa vie, le sapeur pompier s’arme de sang froid et de bravoure pour sauver celle des autres.

Ce métier à risque qui peut repousser certains, rapporte un salaire brut de 2.407 € / mois. La rémunération dépend bien évidemment du grade et de l’échelon du sapeur-pompier professionnel et peut dépasser les 4.500 € par mois.

Mécanicien d’ascenseur

Dans le domaine des bâtiments, l’un des métiers les mieux payés est celui du technicien maintenance ascenseur. On n’entend pas beaucoup parler de ce métier qui offre pourtant un salaire brut avantageux de 37 000 € par an. Cependant, ce travail risqué nécessite des compétences physiques et intellectuelles indispensables.

Chauffeur de car

Transporter les voyageurs et veiller à leur sécurité peut être très intéressant au niveau du salaire. Un chauffeur de car qui travaille à la RATP peut gagner jusqu’à 2 307 € de salaire net par mois, sans compter les primes dont le conducteur bénéficie quand il conduit la nuit ou durant les jours fériés.

Coach sportif personnel

En plus de prendre soin de son physique et de celui de ses clients, le coach sportif personnel peut prétendre à une très bonne rémunération. Le tarif horaire d’une séance de sport est de 35 €. Pour exercer ce beau métier, il faut soit avoir un brevet professionnel, soit obtenir un master en préparation physique, nutritionnelle et mentale.

Alors allez écrire une lettre de motivation et lisez nos conseils pour réaliser un CV pour trouver le job de vos rêves !