Comment être sûr que son projet immobilier sera accepté par les banques ?

16/03/2020 Nico

Plus de 90% des Français se lancent dans la demande d’un prêt immobilier pour financer rapidement une acquisition dans la pierre. Quelques techniques permettent d’améliorer ses chances d’avoir une réponse favorable de la part des banquiers.

Calculer le taux d’endettement

Aucun emprunt ne peut être accordé sans passer en amont par un calcul du taux d’endettement. C’est l’une des normes apportées par la loi sur la consommation. Le but étant de prévenir le surendettement et de garantir une meilleure sécurité aux emprunteurs. Pour information, dans le cadre d’un premier emprunt, la capacité d’endettement est de 30 % maximum. Elle augmentera au fur et à mesure que vous contractiez de nouveaux emprunts. Elle sera de 33 % pour un second crédit, de 35 % pour un troisième, etc.

Mais comment se passe exactement ce calcul du taux d’endettement ? Il s’agit simplement de la différence entre vos revenus et les charges que peut engendrer le crédit avec vos dépenses déjà existantes. Le but est qu’après la contraction de la dette, vous ayez tout de même de quoi assurer la stabilité financière de votre ménage.

Brièvement, une capacité d’endettement de 30 % signifie qu’une personne qui gagne 1000 € par mois peut contracter un crédit avec une mensualité de 300 €. Cependant, cette présentation est simpliste car il faut prendre en compte d’autres paramètres comme les autres prêts bancaires, des frais, etc.

Le calcul du taux d’endettement nécessite un certain savoir et quelques informations exactes vous concernant. Selon les cas, il vous est conseillé de laisser cette prérogative à un courtier ou à un expert financier. Sachez que quand bien même vous faites le calcul avant de prétendre à une offre d’emprunt, les banquiers feront tout de même des vérifications afin de s’assurer de votre solvabilité.

Avoir un bon profil

C’est un fait ! Les banques ont leurs préférences face aux différents profils d’emprunteur. En d’autres termes, elles accordent des crédits beaucoup plus avantageux et beaucoup plus facilement à certaines catégories d’emprunteurs. Si vous êtes dans la trentaine, que vous avez un bon salaire et que vous avez un emploi stable, vous aurez toutes vos chances d’obtenir votre crédit immobilier avec des conditions intéressantes si votre projet ne dépasse pas votre taux d’endettement.

A cet effet, le bon profil est celui qui rassure les banques. Pour ces dernières en effet, les crédits immobiliers ne sont rentables que si vous honoriez votre dette jusqu’à la fin ce qui les incite à choisir les meilleurs emprunteurs.

Miser sur le bon projet

Les banques se basent aussi sur la qualité de votre projet afin d’estimer si vous êtes un bon investissement ou non. Vous devez donc choisir votre projet avec minutie, en pensant non seulement à vos envies et à vos besoins, mais aussi à la qualité de celui-ci pour l’avenir. Pour un bien immobilier notamment, outre les investissements locatifs, les appartements et maisons faciles à revendre en cas d’imprévus sont de mises. Cela permet de rassurer les banques sur votre capacité à honorer la dette.

Plusieurs détails doivent être pris en compte pour le choix de votre future acquisition immobilière. L’emplacement du logement est très important. Les biens dans les quartiers tendances sont justement à privilégier alors que les maisons dans une campagne reculée affichent moins de garanties.

Pour ce qui est des SCPI, les banques proposent généralement une liste d’établissements bien précis à financer avec le capital qui vous aura été octroyé. En misant sur l’une d’entre elles, vous augmentez vos chances d’être financé par l’établissement prêteur en question.

Se faire accompagner par un courtier

Un conseil pour réussir votre demande de crédit habitat est de vous faire accompagner par un courtier immobilier. Il s’agit d’un prestataire indépendant qui vous aide non seulement dans la recherche de la meilleure offre, mais qui vous permettra aussi de négocier les conditions proposées par les banques comme le taux, par exemple.

Expert dans le courtage de crédit immobilier, il dispose d’une longue liste de contacts qu’il peut mettre à profit pour vous aider à trouver le financement adapté à votre projet immobilier. Il utilise également certaines techniques afin de présenter votre profil sous les meilleurs jours et ainsi convaincre les banques de vous accorder un prêt.

Le courtier propose un accompagnement sur mesure contre une commission fixée en pourcentage sur le capital demandé à la banque. Il négocie les offres, mais fera aussi une simulation et le calcul de votre taux d’endettement afin de faciliter le travail des banquiers.

Réaliser un apport personnel

L’apport personnel rassure les banques sur votre vos capacités à gérer un budget et peuvent aussi prouver votre réel investissement dans le projet. S’il n’est pas obligatoire, il est bien vu par les banquiers et améliore la solvabilité de votre profil. Il faut savoir que l’apport personnel en question se négocie en moyenne entre 15 à 30 % du capital nécessaire pour la réalisation du projet.

Faire des demandes de simulation auprès des banques avant de se positionner sur un bien

L’erreur est bien souvent d’attendre le coup de cœur avant de faire une demande de prêt. Nombreux sont les emprunteurs qui décident d’aller voir leur banquier quand ils ont un compromis ou une promesse de vente or cela peut les induire en erreur.

Pour mettre toutes les chances de votre côté afin d’obtenir un crédit, il vous est conseillé en amont de faire une simulation d’offre auprès de divers établissements banquiers et de lancer les procédures de demande de prêt immobilier avant de vous positionner sur un bien. Ceci vous permettra de jauger le montant idéal à emprunter en fonction de votre situation financière et donc d’éviter de perdre son temps à visiter des maisons ou appartements inaccessibles financièrement.


Categories: Salaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *