20/04/2019 Nico

Faire un abandon de poste est tout simple, il suffit soit de  quitter son poste de travail avant la fin de la journée, soit de ne pas se rendre au travail pendant un ou plusieurs jours.

Après plusieurs jours d’absence, l’employeur enverra une mise en demeure par courrier à votre domicile, soit pour reprendre votre poste, soit pour justifier votre absence.

Si vous décidez de reprendre votre poste, des sanctions seront appliquées mais il n’y a pas de risque de licenciement, si vous décidez d’abandonner définitivement votre poste, vous serez licencié pour faute grave.

20/04/2019 Nico

La durée minimum de travail pour qu’un salarié touche l’allocation chômage après un abandon de poste est:

  • soit de 88 jours travaillés,
  • soit de 610 heures de travail dans les 28 mois précédant la fin du contrat de travail pour les demandeurs âgés de moins de 53 ans,
  • soit de 36 mois précédant la fin du contrat de travail pour les demandeurs âgés de 53 ans et plus.

Mais la réalité est que l’employeur peut prendre son temps pour acter l’abandon de poste via un licenciement. C’est un point à prendre en compte si vous prenez cette décision

20/04/2019 Nico

L’employeur dispose d’un délai de 6 semaines à compter du constat de l’abandon de poste pour entamer une procédure de licenciement pour faute grave.

Le salarié bénéficie alors du chômage. Effectuer une simulation de votre allocation chômage !

Au delà de 2 mois à compter du constat de l’abandon de poste, l’employeur ne pourra ni licencier le salarié ni de le sanctionner.

Consultez notre guide pour en savoir plus sur l’abandon de poste.