Le burn-out, la maladie du salarié moderne ?

26/04/2019 Nico

Le burn-out, ou «syndrome d’épuisement professionnel» tel qu’il est défini par les autorités de santé, est une pathologie n’étant pas reconnue officiellement.

Pourtant, cet épuisement physique, mental et à la fois émotionnel résultant d’un investissement prolongé lors de situations de travail exigeantes peut avoir de nombreux effets néfastes sur la santé d’un travailleur.

Qu’est que le bun-out

Le burn-out, tare du monde professionnel contemporain, est directement lié à une anomalie dans le rapport subjectif du sujet avec son travail. Ce dernier, en raison d’une surcharge de travail, d’un sentiment de solitude ou d’absence d’espaces de discussion empêchant toutes constructions de compromis nécessaires à la bonne réalisation du travail demandé ressent la sensation de ne plus avoir d’issue.

C’est alors qu’il finit par penser qu’il en est lui même la cause, commence à douter et à perdre de sa propre estime, ce qui finit par se retourner contre lui en se traduisant par un épuisement émotionnel et physique. Il peut -être conseillé de discuter avec votre responsable des ressources humaines pour essayer de trouver une solution, voire même, envisager un mi temps-thérapeutique.

Le burn-out, le mal du 21ème siècle

Bien que la fatigue et l’épuisement au travail aient toujours existé, les difficultés apparaissant de nos jours pour les salariés sont directement liée à l’évolution du monde du travail dont le burn out est bel et bien l’expression.

En effet, au 21ème siècle, l’arrivée de nouvelles techniques de management parmi lesquelles le culte de la performance ainsi que la compétition entre salariés, le tout accompagné d’un manque de soutien social, de conflits de valeur ou encore d’insécurité de l’emploi, sont autant de facteurs mettant en jeu la santé physique et mentale des travailleurs. Bizarrement, le burn-out n’est pas pour autant considéré comme une maladie professionnelle reconnue.

Quelles conséquences pour les salariés?

Avec les années, la réponse à l’épuisement émotionnel de certains salariés tenus de s’investir corps et âme au travail dans une ambiance parfois dénuée de toute solidarité entre collègues s’exprime alors au travers de leur santé. C’est ainsi que le burn-out peut avoir comme conséquences d’entraîner une dépression, un stress post-traumatique voire un risque suicidaire.

Étiquettes : , ,
Categories: Ressources humaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *